OBJECTIFS

Les activités de plaidoyer d’Énergies pour le Monde, complémentaires des programmes de terrain, sont issues de son rapprochement avec Énergies pour l’Afrique.

NOTRE CADRE D'ACTION

L’objectif du plaidoyer est clairement défini : la défense et la reconnaissance du rôle de l’accès à l’énergie dans le développement des Pays du Sud. Énergies pour le Monde se bat pour plus d’équité dans les Relations Internationales, en refusant de considérer la pauvreté comme inéluctable.  Notre plaidoyer se fonde sur la conviction que l’accès à l’énergie est un droit humain qui doit être respecté universellement. Aussi, notre travail de plaidoyer vise à impulser des politiques énergétiques, environnementales et économiques, ainsi qu’à promouvoir une régulation des marchés plus favorable.

Une triple action…

  • Renforcement de la dimension politique de l’accès à l’électricité
  • Sensibilisation des élus et des administrations des pays cibles
  • Lobbying auprès des institutions communautaires et nationales

…pour un objectif principal : 600 millions d’africains connectés à l’électricité d’ici 2025.

photo Objectifs

CE PLAIDOYER S’APPUIE SUR UN CONSTAT

L’énergie est un préalable à tout développement.

Oui, l’Afrique connaît une croissance moyenne de 5 % par an, mais elle n’est pas homogène sur tout le continent. Le développement par l’électrification n’est certes pas une idée nouvelle, Cependant, celle-ci ne se concrétise pas. Or l’urgence est là : 650 millions de personnes vivent aujourd’hui sans accès à l’électricité sur le continent et ce chiffre est susceptible de croître de manière significative, la population africaine devant doubler d’ici 2050.
L’Afrique, 1,2 milliards d’habitants, devra nourrir, former, loger, soigner, employer, 1 milliard de nouveaux habitants d’ici 30 ans. À cette date un quart des actifs de la planète seront africains, population la plus jeune du monde, un atout pour le continent mais aussi un défi redoutable. De 1950 à 2050, la population d’Afrique subsaharienne aura été multipliée par 10, passant de 180 millions à 2 milliards d’habitants.
Dans l’histoire de l’humanité, aucune région du monde n’a jamais eu à connaitre une croissance démographique d’une telle magnitude.


Urgence d’agir

L’énergie permet l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, à l’agriculture, l’emploi de service et à l’emploi industriel, à la sécurité et à l’équilibre du territoire. Bref, sans lumière il n’y a rien.
Malgré des efforts de tous, notamment des dirigeants africains, 10 millions d’Africains de plus par an n’ont pas d’accès à l’énergie.
Cette situation n’est tenable ni pour l’Afrique, ni pour l’Europe, ni pour le reste du monde.
Il s’agit bien évidemment d’une urgence sociale. Pour que les enfants puissent faire leurs devoirs le soir, pour que les femmes cessent d’accoucher dans le noir, pour que les médicaments puissent être conservés dans des frigos, pour que la jeunesse d’Afrique envisage un futur prospère sur son propre continent, il faut que l’accès à l’électricité se généralise. Il s’agit également d’une urgence économique. Le développement de l’électrification offrirait de nouvelles perspectives aux entreprises africaines, ce qui bénéficierait par ricochet aux économies européennes et mondiales. Gardons à l’esprit que si la croissance des pays africains passe de 5 % à 15 % par an, cela accroîtra la nôtre de 2 %. L’Afrique est, pour l’Europe en particulier, un relais de croissance formidable.
Nous sommes à la croisée des chemins : un continent totalement électrifié sera un pôle de stabilité et de croissance majeur, à l’inverse la déstabilisation risque d’être extrêmement grave dans un continent où 800 millions de portables sont aujourd’hui utilisés et où l’information circule totalement.

Nos projets prennent vie grâce à vous !

Chaque euro compte pour le financement d’un projet durable. Et c’est déductible des impôts !

0
ANS D'EXPÉRIENCE
0
PROJETS MIS EN ŒUVRE
0
TONNES DE CO2 ÉVITÉES
0
DE PERSONNES IMPACTÉES